Oubliez tout ce que vous pensiez savoir sur les smartphones.

De plus en plus utilisés par toutes les générations, des plus anciennes aux plus jeunes, sans oublier évidemment les récents trentenaires issus d’une génération Y dorée, nos bons vieux téléphones portables que nous avons pris l’habitude d’appeler ‘’smartphones’’ sont en passe de faire leur entrée dans une nouvelle ère. Cette ère, c’est celle des écrans flexibles, et autant vous dire que vous avez tout intérêt à vous y préparer dès maintenant car les premiers modèles pliables pourraient débarquer sur le marché dans les prochains mois.

Pour vous accompagner dans votre préparation, nous avons sollicité l’aide des experts de Mon-Smartphone.fr. Ceux-ci nous ont fait profiter de leurs connaissances en matière de smartphone pliable de façon à ce que nous puissions vous présenter comme il se doit tout ce que vous devez savoir sur les équipements de demain ; des équipements que vous aurez certainement en main plus tôt que vous le pensez.

Smartphone pliable : que faut-il en attendre ?

Le smartphone pliable, tout le monde en parle, et pas seulement depuis le passage à la nouvelle année. Mais que faut-il vraiment en attendre ? ‘’En voilà une question qu’elle est bonne’’, comme nous l’aurait sans doute fait remarquer ce cher Coluche, s’il avait été encore parmi nous pour assister à cette transition technologique d’envergure.

La réponse est pourtant évidente : une meilleure expérience utilisateur. A l’heure où la taille de nos mobiles ne cesse de croître pour atteindre parfois des proportions qui dépassent l’entendement, au point de nuire alors à leur prise en main, la flexibilité apportée par des écrans nouvelle génération ne pourra être que bénéfique. Et nous ne parlons pas là d’un apport minime tel que celui dont nous avons bénéficié grâce aux écrans incurvés. Imaginez qu’il vous serait possible dans un futur plus ou moins proche de plier littéralement votre téléphone parce que vous souhaitez n’en utiliser qu’une partie. Avec un smartphone pliable, cela ne relèverait plus de la fiction mais bel et bien de la réalité.

De plus, cela permettrait aux moins consciencieux et consciencieuses d’entre nous de pouvoir utiliser leur téléphone sans craindre qu’il ne se casse au moment de s’assoir. Vous trouvez ça ridicule ? Vous n’avez pourtant pas oublié l’épisode des iPhone 6 et iPhone 6 S qui se pliaient. Un phénomène loin d’être isolé et encore moins anodin qu’Apple avait reconnu. Il va sans dire que la marque à la pomme a redoublé d’efforts pour pousser son projet de smartphone pliable après cet épisode dont elle se serait volontiers passée.

Enfin, précisons que la démocratisation des appareils mobiles flexibles aurait un impact indéniable sur la manière de communiquer des publicitaires. Tous les annonceurs quels qu’ils soient pourraient en effet exploiter les technologies développées par les fabricants de smartphone et leurs partenaires pour élaborer et exploiter de nouveaux supports de communication. On pense par exemple à l’insertion d’écrans aussi fins qu’une feuille de papier dans les magazines et les quotidiens de toute sorte. Harry Potter n’a qu’à bien se tenir, il ne sera bientôt plus le seul à pouvoir lire un journal enrichi d’images animées !

Etat des lieux du marché du smartphone pliable

OK, tout cela c’est bien beau. Mais où ces fabricants en sont-ils ?

Royole FlexPai

Commençons non pas par Apple mais par Royole, une marque chinoise qui ne vous dit sûrement rien, mais à côté de laquelle vous ne pourrez pas passer en 2019. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison qu’il s’agit du premier constructeur mondial à avoir dévoilé son smartphone pliable : le Royole FlexPai. Vendu 1140€, celui-ci arbore un écran flexible de 7,8 pouces pour une épaisseur de 7,6 mm, soit à peu de chose près l’épaisseur de l’iPhone XS. Une fois plié, celle-ci s’élève à 1,5 cm, une norme bien trop élevée par rapport aux standards des smartphones traditionnels que n’ont pas manqué de souligner les journalistes spécialisés qui ont eu la chance de le tester. D’autant que la réactivité de l’écran laisserait par ailleurs à désirer.

Samsung Galaxy X

Nous ne savons pas grand-chose du vaisseau amiral de Samsung si ce n’est qu’il s’appellera Galaxy X et qu’il sera officialisé le 20 février 2019 lors du Galaxy Unpacked. Les dernières rumeurs laissent sous-entendre qu’il tournera sous Android, ce qui n’est pas une surprise, et qu’il sera commercialisé aux alentours de 2000€. Nous pouvons également penser qu’il aura une taille dépliée de 7,3 pouces qui sera réduite à 4,5 pouces une fois l’écran replié. Il devrait donc être un peu plus imposant que le Royole FlexPai. Mais aussi et surtout plus performant grâce à un processeur SoC Snapdragon 855, une puce gravée en 7nm, que la firme coréenne a décidé de coupler à un NPU, un coprocesseur neural.

Quid d’Apple ?

Comme d’habitude avec Apple, nous n’en saurons plus que lorsque son service de communication décidera de laisser fuiter des informations, histoire d’alimenter les débats et créer le buzz. Nous savons en revanche que le géant américain a déposé toute une quantité de brevets, dont certains dès 2016, ce qui confirme qu’il est actif et qu’il ne se la coule pas douce dans son coin en attendant l’offensive de Samsung.

Les outsiders chinois

Tout autant que Royole, les chinois Huawei et Oppo entendent profiter eux aussi de l’engouement grandissant pour les smartphones pliables en investissant le marché dès 2019. De son côté, Huawei a lancé une véritable offensive en diffusant pas plus tard qu’hier des rendus 3D laissant entrevoir les contours de son terminal pliable. Très alléchantes, les images relayées sur la version néerlandaise du site LetsGoDigital, que vous pouvez découvrir ci-dessous, ont d’ores et déjà fait couler beaucoup d’encre dans la presse high-tech en amont de la prochaine édition du Mobile World Congress de Barcelone qui s’annonce de ce fait plus passionnante que les éditions précédentes. Rendez-vous le 24 février pour en savoir plus !

Quand franchir le pas, comment et pourquoi ?

Vous l’aurez compris, nous n’en sommes qu’aux prémices d’une ère des smartphones pliables tant attendue dans laquelle nous entrerons toutes et tous, que nous le voulions ou non. Mais bien que cela ira très vite, à l’instar de n’importe quelle autre transition technologique, nous aurons suffisamment de temps pour nous adapter et nous équiper sans que cela nous coûte un bras. Si les montants des Royole FlexPai et autre Samsung Galaxy X sont si exorbitants, c’est parce qu’ils incarnent l’avant-garde d’une flotte de smartphones pliables qui finiront par se démocratiser en plus de se perfectionner.

Nous vous conseillons par conséquent de faire preuve de patience et de ne pas vous précipiter sur les premières références que vous pourrez trouver dans les mois à venir à la Fnac et chez les autres distributeurs spécialisés. A moins d’en avoir les moyens, et encore. Sachez que ces nouveautés seront a priori toutes équipées de modem 5G, un réseau encore loin d’être déployé sur l’ensemble du territoire français. Quitte à acheter un smartphone pliable, autant que ce soit sans souscrire un crédit conso et pour en exploiter pleinement les fonctionnalités. A bon entendeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.